• Soirée en hommage à LÉO LAGRANGE

    À l'occasion de l'anniversaire du Front populaire, soirée en hommage à LÉO LAGRANGE, à l'initiative de l'association REDS. Le 6 mai à 19h30 - 2, boulevard de la Villette, 75019, Paris - Métro Belleville
  • 50 ans du Parti Socialiste : Il faut inventer une nouvelle formule

    Jean-Christophe Cambadélis était l’invité de franceinfo alors que le parti a fêté ce samedi les 50 ans de son congrès fondateur et que la gauche se présente particulièrement divisée aux élections européennes du 26 mai.
  • Macron et Le Pen ont déjà perdu

    J’évoquais, il y a quelques jours, la nécessité de mettre l’européanisation de l’Allemagne au cœur de la campagne de l’élection européenne. J’ai la certitude que l’on va passer à côté. On va passer à côté de l’enjeu-clé pour l’Europe en se concentrant sur des faux semblants : le match Le Pen-Macron.
  • L’Allemagne doit devenir européenne ou bien l’Europe ne sera plus

    Un étrange paradoxe régit le tandem franco-allemand ; les Français sont globalement défavorables et critiques vis à vis de l’Europe, alors que les Allemands le sont moins. Mais les gouvernements et notre droit sont très européens, alors qu’en Allemagne, on ne l’est point.
  • Evénement à venir

    À l'occasion de l'anniversaire du Front populaire, soirée en hommage à LÉO LAGRANGE, à l'initiative de l'association REDS, sous la présidence de George PAU-LANGEVIN, députée de Paris, avec François HOLLANDE, Jean-Christophe CAMBADELIS
  • Voir la gauche réduite façon puzzle est rageant

    Elle est incapable de s’unir sur rien, si on excepte les rassemblements contre l’antisémitisme. Aphone, dans le mouvement des gilets jaunes ; les uns ont accompagné, les autres ont regardé, les troisièmes s’y sont identifiés mais personne n’a existé.
  • Jupacron

    Voilà, c’est fait ! Derrière l’apparence du grand débat en Gironde, au moment où le maire de Bordeaux quittait sa charge, nous avons assisté à la fin de la mue « macronienne » ;
  • Emmanuel Macron n’est pas au bout de ses peines

    Il est de bon ton de dire, au vu des sondages de l’élection européenne, que Emmanuel Macron va s’en sortir, s’en sort ou s’en est sorti. Il faut en ce domaine être réservé.
  • La concorde contre l’antisémitisme

    Nous avons assisté ce soir à une belle initiative du Parti Socialiste, un beau réflexe de concorde national contre l’antisémitisme. Et maintenant ?
  • Faire face à l’antisémitisme

    La manifestation la plus criante de l’antisémitisme ce ne fut, pas seulement un tag sur un restaurant, sur les portraits de Simone Veil ou l’immonde destruction de l’arbre d’Ilan Halimi, mais la haine spontanée contre Alain Finkielkraut.